11 déc. 2013

Une pensée : Comment présenter les soirées jeux ?

          Au court de la dernière soirée jeux, une connaissance journalistique me proposait en fin de soirée de faire un article, puisqu’il était là. Une bonne idée que voilà !
Mais rapidement la discussion et les explications s’enlisent. Les réponses ne font pas mouche aux questions posées. 
Etait-il trop tard ? 
          D’un commun accord l’affaire est reportée. Mais comme toujours quand quelque chose gratouille, j’en cherche les raisons. Voici donc livré un début de piste de réflexion :

          J.O. Granjouan dans "les jeux de l’esprit" exprimait parfaitement la difficulté pour parler du Jeu : "Celui qui entreprend de parler du jeu en général est comparable à quelqu'un qui voudrait parler des étoiles et traiterait non seulement des astres lointains en même temps que les étoiles filantes, mais aussi des étoiles de mer, de certaines décorations, de la place de l'étoile et des vedettes de la scène ou de l'écran".
          
          Comment décrire une soirée jeux au P’tit bar de la Mairie ?
          Il serait possible de présenter les objets, les jeux sélectionnés sur une soirée.
Le jeu est un objet culturel* dont on peut présenter la mécanique ou le thème mais sans savoir à qui l’on s’adresse ce n’est pas sans difficultés. Si on ose le parallèle avec la peinture. En caricaturant, peindre reviendrait à tremper un pinceau et barbouiller une surface. Si l’on s’attachait uniquement à la mécanique on pourrait poser la question « quelle est alors la différence entre un tableau et le revêtement mural d’une cuisine ? »
          Alors comment expliquer la fréquentation des soirées jeux? Qu’elles sont les motivations des participants ? 
          Ce qui revient à ce poser La fameuse question : pourquoi joue-t-on ?
          
          Nombreux philosophes, psychologues, pédagogues … ont tenté d’apporter des réponses de par les siècles et le monde. Aujourd’hui on arrive à s’accorder, non sur les raisons du jeu mais sur ce qu’est le jeu. En simplifiant on est capable de définir ce que l’on pourrait appeler : "l’attitude ludique".
          Concernant les raisons qui poussent un individu à jouer et si on s’arrête aux frontières des soirées jeux du P’tit Bar, je dirais que c’est le plaisir individuel et collectif. Plaisir intrinsèque à chaque individu. Certains viennent pour l’aspect social, rencontrer d’autres personnes, pour la convivialité, …
Et également pour le plaisir de découvrir de nouveaux objets, pour les défis intellectuels, les rires, que peuvent générer certains jeux.

          Enfin jouer c’est agir. Si on le replace dans un contexte de loisir c’est une des différences que l’on peut observer par rapport à d’autres loisirs souvent pratiqués le samedi soir comme le cinéma, le théâtre, …
          Ainsi, il faudrait des pages pour décrire les soirées jeux, le plus facile pour les comprendre reste de les découvrir en les vivant.


* à ceux qui en douteraient il suffit de regarder les jeux du monde qui ont marqué une époque ou un lieu. Le jeu de Go, l’Awalé, …